Bref historique de Mirecourt
Certains auteurs pensent que le nom de Mirecourt provient du dieu Mercure, mais, même si la ville était traversée par la voie romaine Langres-Strasbourg, ni les vestiges, ni les documents ne viennent étayer cette thèse. Il faut attendre le 4 juin 960 pour trouver le premier document citant le nom de Mirecourt. Il s'agit d'un acte du roi Othon III, qui parle d'un domaine sis « in Murici curte », qu'un certain Urso aurait cédé à l'abbaye de Bouxières. L'explication la plus satisfaisante à ce jour serait que Mirecourt était le « domaine du propriétaire Muricus ». Quelle qu'en soit l'origine, il est probable que le site fut peuplé de bonne heure et nos ancêtres ont dû s'établir sur les bords du Madon, à l'emplacement du « Faubourg » actuel. C'est au Faubourg d'ailleurs, que se trouve l'édifice le plus ancien de la ville, la chapelle de la Oultre, dont l'origine remonte au XIe siècle. Son aspect actuel date des transformations opérées en 1426.
Le développement de la ville est en partie dû à sa situation sur une voie menant du sud vers le nord. Bien vite la ville allait s'étendre sur l'autre rive du Madon, se protégeant des brigands par quelques fortifications et ce fut le noyau qui allait former le Mirecourt que nous connaissons aujourd'hui. Le Faubourg prit probablement à cette époque la dénomination de « Oultre », qui se trouve de l'autre côté (oultre) de la rivière.
Dès 1234 la ville obtient une Charte de franchise, lui accordant une certaine autonomie communale ; Mirecourt était déjà à cette époque une ville où régnait une activité intense. Tanneurs et drapiers y exerçaient leur art, ainsi qu'armuriers. La ville s'étant agrandie et enrichie grâce à un commerce très actif, un bourgeois, du nom de Henriet, fit don d'un terrain où, le 18 février 1303, l'évêque de Toul, Jean de Sierck, posa la première pierre de la nouvelle église, qui ne sera achevée qu'en 1626 par suite des nombreuses vicissitudes que connut la ville.
En 1284 la ville de Mirecourt, ainsi que son territoire, fut annexée au duché de Lorraine et elle le restera jusqu'en 1766, date de l'annexion du duché à la France. Mirecourt continuait à prospérer et excita bientôt la convoitise du comte Antoine de Vaudémont, qui assiégea et prit finalement la ville. Ce fut un des premiers, mais pas le dernier des sièges que Mirecourt eut à subir au cours de son histoire

Télécharger le fichier Historique de Mirecourt.pdf

Les autres photos ...

Tous droits reservés - Office de Tourisme de Mirecourt - © 2010
ILLUSTRATIONS :